Méningo-encéphalite d'origine indéterminée chez le chien : les avancées du protocole cytosine-arabinoside

Coupes transverse et sagittale T2. Cette imagerie a révélé chez Moustic une infiltration focale du lobe thalamique gauche avec rehaussement méningé.

© CHV Languedocia

Les méningo-encéphalites d'origine indéterminée sont un réel challenge diagnostique et thérapeutique. La présentation clinique est très variable, nécessite un examen nerveux rigoureux et des examens complémentaires parfois peu accessibles. Face au nombre ...

VOUS AVEZ DEJA UN COMPTE

CONNECTEZ-VOUS

J'ai oublié mes identifiants
VOUS N'AVEZ PAS DE COMPTE

ABONNEZ-VOUS


Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants