Influenza: le ministère dévoile son plan pour relancer la production et réduire les risques

© didier salou- Adobe Stock

Epidémiologie

Le ministère de l'Agriculture et les professionnels ont finalisé, le 29 juillet, le plan visant à relancer la production de volailles après l'épisode d'influenza aviaire 2021-2022, tout en réduisant les risques de futures épizooties. 

À court terme, l'axe central de ce plan consiste à « maximiser les indemnisations pour pertes économiques dans les zones réglementées », a indiqué le cabinet du ministre. Elles couvriront la période jusqu'à 270 jours après la levée des restrictions, afin d'inciter à remettre en production le plus tard possible dans ces zones touchées cette année par la maladie. 

En contrepartie, les filières s'engagent à réduire les densités à travers des accords interprofessionnels (Cifog* et Anvol**) et via le plan « Adour » (absence de canards pendant un mois en hiver dans les 68 communes les plus denses du Sud-Ouest). 

Limiter la concentration de la production

Selon le ministère, cet ensemble de mesures devrait « permettre indirectement de disposer de plus de canetons en zones indemnes », (soumises à une pénurie de canetons), tout en limitant la concentration de la production et donc le risque d'influenza cet hiver. 

Comprenant 41 mesures réparties en sept « fiches-actions » (prévention, vaccination, gestion de crise, chasse, accompagnement à court terme, chasse, surveillance, réflexion à long terme), le plan 2022 vient compléter la feuille de route de 2021 sur l'influenza. P.-L.H.

* Cifog : Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras.

** Anvol : Association nationale interprofessionnelle de la volaille de chair.

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants