Conservation des médicaments vétérinaires : attention aux fortes chaleurs, alerte l'ANMV

Lors du transport, il faut limiter l'exposition à des températures élevées telles que celles fréquemment relevées dans les coffres ou les habitacles de voitures exposés en plein soleil.

© David Quint

Thérapeutique

« Pendant l'été, notamment en cas de fortes chaleurs, la conservation des médicaments vétérinaires peut être affectée », rappelle l'Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) sur son site Internet.

« D'une manière générale, les températures dépassant 40° C exposent un médicament à une dégradation irréversible de sa qualité et de son efficacité, voire à des risques de toxicité en raison de la formation de produits de dégradation », souligne-t-elle.

Deux catégories

En ce qui concerne les médicaments à conserver entre + 2 et + 8° C, elle souligne que ces médicaments sensibles doivent être utilisés rapidement une fois sortis du réfrigérateur, excepté s'il est indiqué de laisser le produit atteindre la température ambiante avant administration.

Le transport doit se faire dans des conditions qui respectent la chaîne du froid mais sans provoquer de congélation du produit (contenant isotherme réfrigéré sans contact direct entre les plaques eutectiques et l'emballage du médicament).

La température des réfrigérateurs doit être régulièrement contrôlée (avec si possible un système de mesure de la température mini/maxi en cas de coupure de courant ou de panne).

Concernant les médicaments à conserver à une température inférieure à 25 ou à 30° C et les médicaments à conserver à température ambiante, l'ANMV précise que, lors du transport, il faut limiter l'exposition à des températures élevées telles que celles fréquemment relevées dans les coffres ou les habitacles de voitures exposés en plein soleil.

Il est conseillé, par mesure de prudence, de les transporter dans un récipient isotherme non réfrigéré. Lorsqu'il n'est pas possible de garantir leur conservation dans les conditions optimales, les produits ainsi exposés doivent être régulièrement remplacés.

Conserver un regard critique

« Dans tous les cas, un regard critique sur l'aspect du produit à l'ouverture est recommandé. L'altération de l'aspect du produit indique une modification des propriétés de la forme pharmaceutique et/ou un risque de dégradations des substances actives. Les produits dégradés ou exposés à de fortes températures doivent être remplacés », précise l'agence, qui déclare rester « disponible en cas de doute et au cas par cas sur la qualité d'un médicament vétérinaire en lien avec ses conditions de conservation éventuellement altérées ». M.J.

Encore plus d'infos !

Une plaquette de l'ANMV sur la conservation des médicaments vétérinaires est disponible à l'adresse https://bit.ly/3zZlvti

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1626

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants