Grippe équine et ruptures vaccinales : le Respe lance un appel à vigilance

La période hivernale est favorable à la circulation des virus respiratoires.

© Kirill-Adobe

Prophylaxie

Dans une newsletter du 11 janvier, le Respe* lance un appel à vigilance concernant la situation de la grippe.« Depuis la fin du mois d'octobre, les cas de grippe équine se sont multipliés dans plusieurs pays d'Europe  - Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique... - avec des contaminations issues d'importation de chevaux venant d'Irlande et des Pays-Bas notamment. La circulation du virus reste donc active cet hiver, en particulier dans le Nord de l'Europe », souligne le Respe.

Le réseau précise qu'en France, le 5 décembre, un foyer de grippe a été identifiée, dans le département de la Vienne, sur des chevaux récemment importés d'Irlande. Le 30 décembre, un deuxième foyer a été recensé dans le département du Loiret sur des chevaux venant d'Eure-et-Loir ayant été en contact avec des chevaux importés d'Irlande et de Belgique.

Couverture vaccinale non optimale

La période hivernale est favorable à la circulation des virus respiratoires et, cette année, la couverture vaccinale n'est pas optimale en raison « des tensions dans l'approvisionnement en vaccins qui perdurent depuis plusieurs semaines et des ruptures vaccinales, liées à des retards de livraison, (qui) sont prévisibles ou déjà effectives ».

En conséquence et dans l'état actuel des connaissances, le Respe « appelle à la vigilance l'ensemble des vétérinaires et détenteurs d'équidés et incite au respect strict des mesures de biosécurité, en particulier pour les équidés en provenance de ces pays ». M.L.

* Respe : Réseau d'épidémiosurveillance en pathologie équine.

Article paru dans La Dépêche Vétérinaire n° 1649

Envoyer à un ami

Password lost

Reçevoir ses identifiants